à la Une

NOUS, parents, enseignants, habitants de Reynerie, élèves et anciens élèves, NOUS REFUSONS LA FERMETURE DU COLLEGE RAYMOND BADIOU.

  • imgp4514Parce que la fermeture du collège, c’est la mort du quartier :

Après la destruction des immeubles, la destruction du collège ! Et puis quoi ensuite ?

Nous disons STOP ! Le collège est central pour la vie du quartier : c’est un lieu de vie, un lieu de rencontres, un lieu d’apprentissage pour les habitants du quartier et pour ceux qui y travaillent. C’est aussi un lieu de réussite pour de nombreux élèves, une ouverture sur l’avenir.

Détruire le collège Raymond Badiou de la Reynerie alors que le Conseil Général en construit partout dans les autres quartiers, quel message cela envoie-t-il aux habitants de Reynerie et aux autres habitants ? Continuer à lire … « NOUS, parents, enseignants, habitants de Reynerie, élèves et anciens élèves, NOUS REFUSONS LA FERMETURE DU COLLEGE RAYMOND BADIOU. »

à la Une

Bienvenue sur le blog de « l’Assemblée Parents Enseignants Habitants »

Sur ce blog nous mettrons régulièrement à jour les nouvelles publications de « l’Assemblée Parents Enseignants Habitants » et tout ce qui a à voir avec notre travail pour le maintien du collège Badiou à Reynerie, et du collège Bellefontaine.

Et comme le disent de nombreux parents : « Le mépris, ça suffit ! Le collège il reste ici ! »

N’hésitez pas à nous écrire et à prendre contact !

Vous pouvez nous retrouver sur Facebook : Reynerie Bellefontaine Mirail

Déclaration d’une enseignante

Texte en PDF : bilan-badiou-bellefontaine

A Mme la rectrice de l’académie de Toulouse, M. le DASEN, M. le président du Conseil Département, M. le ministre de l’Education Nationale,

Rapport officiel : Comment faire des économies en détruisant l’éducation prioritaire ? Comment vider un quartier en supprimant deux collèges ? Continuer à lire … « Déclaration d’une enseignante »

HONTE AU CONSEIL DEPARTEMENTAL, A M.MERIC ET AU RECTORAT !

Texte en PDF : échec du CD

ILS DOIVENT CESSER LEUR MEPRIS, LEURS MENSONGES A NOTRE ENCONTRE !

LEUR REFUS DE TOUTE NEGOCIATION POUR LE MORATOIRE SUR LE COLLEGE BADIOU EST UN SCANDALE, UN ABUS DE POUVOIR !

1) Le projet de M. Meric, de soit-disant « mixité » EST DÉJÀ UN ÉCHEC FLAGRANT !

Mal ficelé depuis le début, il n’est plus qu’autoritarisme anti-démocratique :

  • Pour Balma, il n’y a que 6 inscriptions ! 2 par des parents volontaires depuis le début, et 4 dernièrement (le 22 juin) par dépit, inquiétude et sous la pression pour la rentrée prochaine.

  • Il y a eu des dizaines et des dizaines de demande de dérogations, pour ne pas envoyer les enfants à Balma, Tournefeuille, Bellevue, Fermat, Les Chalets. Au point que le Rectorat refuse de donner les chiffres officiels en sa possession : refus aux syndicats reçus et opposés au projet ; refus aux 4 mamans de l’Assemblée reçues le lendemain par M. Caillaut au Rectorat ! S’il y a tant de demandes, c’est que les parents n’adhèrent pas à ce projet !

  • Heureusement pour le Rectorat, il leur reste M. Karci de la FCPE Reynerie pour dire sans aucune honte dans la Dépêche (23/6) que ce projet est très bien ! Il se dit favorable à la mixité sociale comme si nous, nous ne l’étions pas ! Sûrement qu’il sera récompensé prochainement.

2) Ils imposent leur projet coûte que coûte, à marche forcée, uniquement parce qu’ils ont le pouvoir de décision !

C’est honteux ! Ils se moquent de l’avis des gens concernés, ils ne négocient rien, n’ont jamais voulu entendre parler de moratoire sur le projet ! C’est une violence faite aux parents et aux enfants. Pourtant, depuis le début, depuis 9 mois, à l’Assemblée nous avons toujours dit que :

  • Si des parents veulent inscrire leurs enfants ailleurs qu’à Badiou, dans des collèges de leur choix qu’ils puissent le faire, mais pas comme cela se passe maintenant : sous la contrainte, les mensonges et la peur de l’inconnu pour la rentrée prochaine.

  • Si des parents veulent inscrire leurs enfants à Badiou, qu’ils puissent le faire aussi avec le maintien d’un niveau 6° à la Reynerie en 2017. A l’Assemblée Parents-Enseignants-Habitants nous l’avons toujours dit : ce qui est important c’est qu’il faut laisser le choix aux parents, et les laisser suivre et accompagner correctement la scolarité de leurs enfants, comme ils le souhaitent. Pour cela, quoi de mieux qu’un collège de proximité où on peut se rendre sans difficultés, où on connait les enseignants, où des liens de confiance se sont tissés depuis des années entre les parents et le personnel du collège ?

    Mais c’est peut-être aussi cela que le Rectorat et M. Méric veulent détruire ? Honte à eux !

3) Il faut que tout le monde comprenne que ce projet « mixité » n’est que de l’enfumage.

Depuis le début, M. Meric considère les habitants de la Reynerie et de Bellefontaine comme des ennemis. C’est lui qui a dit : « rien n’est négociable » ; c’est lui qui a dit : « je veux sauver la République, pour cela il faut détruire Badiou et Bellefontaine » ; c’est encore lui qui a dit « ce projet est politique ». Mais dans tout ça, où sont les enfants ? Quelle attention bienveillante réelle il leur porte à eux et à leurs parents ?

M. Meric doit comprendre que Toulouse est une grande Métropole, que des gens nombreux et différents l’habitent et veulent aller de l’avant pour eux et leurs enfants ; que ces gens différents savent vivre ensemble, se rencontrer et décider ensemble ! L’Assemblée en est un exemple vivant ! M. Meric, élu à Nailloux connait sûrement(?) les zones de campagne, qu’il laisse la ville et son développement à ceux qui la connaissent !

4) Nous faisons la proposition suivante, QUI EST RÉALISABLE DE SUITE : laisser le choix aux parents pour la rentrée 2017, et tenir les promesses faites à propos des dérogations.

ET CELA EST TRÈS IMPORTANT CAR DES SEPTEMBRE, LES MÊMES QUESTIONS VONT SE POSER POUR LES NOUVEAUX CM2…

Bref compte-rendu de l’audience du 22 Juin 17

Ce matin, 4 mamans de l’Assemblée ont finalement été reçues par M. Caillaut, Inspecteur d’Académie responsable du projet mixité, et par Mme Homs, Inspectrice chargée de l’orientation et de la formation, déjà présente la veille pour recevoir l’intersyndicale. Continuer à lire … « Bref compte-rendu de l’audience du 22 Juin 17 »

Compte-rendu de l’après-midi du 21 juin 2017 au rectorat.

L’intersyndicale CGT-Education, FNEC-FO et Sud Education avait demandé audience au rectorat cet après-midi, mercredi 21 juin 2017 à 14h 30 pour demander le maintien du niveau 6° au collège Raymond Badiou à la rentrée et le droit pour les parents du quartier qui le souhaitent de pouvoir y inscrire leur enfant. Continuer à lire … « Compte-rendu de l’après-midi du 21 juin 2017 au rectorat. »

PARENTS DE REYNERIE : Rien n’est réglé pour l’entrée des enfants du quartier en 6° !

Texte en PDF : appel aux parents

    • Si vous n’acceptez pas d’envoyer votre enfant dans le collège décidé par le Conseil Départemental,

    • Si votre demande de dérogation a été refusée,

    • Si vous ne voulez pas que vos enfants soient séparés de leurs frères et soeurs collégiens à Badiou,

    • Si vous voulez que votre enfant aille au collège du quartier, comme tous les autres enfants de Toulouse en ont le droit, 

      REJOIGNEZ NOUS :

    • POUR FAIRE ENTENDRE VOTRE VOIX,

    • POUR LE DROIT DE VOTRE ENFANT A ETUDIER PRES DE CHEZ LUI,

    • POUR VOTRE DROIT A EXERCER VOTRE ROLE DE PARENT ET A SUIVRE SA SCOLARITE

    • POUR DIRE QUE NOUS VOULONS ETRE COMPTES ET CONSIDERES COMME TOUS LES AUTRES PARENTS DE TOULOUSE !

    Les demandes de dérogations ne règlent rien : elles sont refusées massivement !

    • Le Conseil Départemental et le Rectorat mentent pour diviser les parents : après avoir dit que les dérogations seraient acceptées, beaucoup de refus sont arrivés !

    • Maintenant ils disent de faire des recours aux refus de dérogation !! Mais alors pourquoi avoir refusé la première demande ?

    • Tout ce qu’ils veulent, c’est gagner du temps jusqu’aux vacances, et après essayer de faire ce qu’ils veulent contre les parents et les enfants.

    IL N’EST PAS TROP TARD :

    NOUS POURSUIVONS LA BATAILLE commencée il y a 9 mois déjà, pour que tous les parents du quartier qui le veulent puissent inscrire leurs enfants en 6° à Badiou à la rentrée.

    DISCUTEZ AVEC LES AUTRES PARENTS DE VOTRE ECOLE,

    VENEZ NOUS RENCONTRER, PARTICIPER AUX ACTIONS QUE NOUS MENONS, POUR LE MAINTIEN DU NIVEAU 6° A BADIOU L’AN PROCHAIN.

    C’EST DE VOS ENFANTS QU’IL S’AGIT, DE VOTRE VIE.

    L’Assemblée Parents – Enseignants – Habitants

 

 

 

Je crie contre le mépris !

Je crie contre le mépris

Parce qu’on m’ignore et que je suis là

Et que vous devez m’entendre, entendre ce que j’ai à dire

Mon cri est un cri de révolte parce que vous décidez à ma place, parce que je suis pauvre, de me priver de mon droit parental d’accompagner la scolarité de mes enfants. Vous me traitez moi-même en enfant, en incapable, vous m’insultez, vous insultez mes enfants et vous ne vous en rendez même pas compte. Continuer à lire … « Je crie contre le mépris ! »

Déclaration de Parents et d’Habitants suite à l’occupation du collège ce matin 19 Juin

En version PDF : occupation du 19 JUIN

Déclaration de parents et d’habitants de Reynerie suite à l’occupation

du collège Badiou le lundi 19 Juin.

Ce matin lundi 19 juin 2017, des parents ont à nouveau occupé le collège pour demander des 6° à Badiou.

La situation est toujours bloquée et il n’y a personne pour l’assumer : l’Education Nationale par la voix du Principal du collège, nous explique que c’est le Conseil Départemental qui est décideur. Et le Conseil Départemental nous dit que maintenant le projet est trop avancé du côté du rectorat.

Devant ce mépris, ce jeu de ping-pong sur le dos des parents, une maman a craqué et a fait une tentative de suicide. Elle a dû être évacuée par le SAMU. Continuer à lire … « Déclaration de Parents et d’Habitants suite à l’occupation du collège ce matin 19 Juin »