Communiqué de presse au sujet de la reconstruction du collège Badiou

Texte en PDF : communiqué college

«  Le 03/10/2018, nous avons envoyé un courrier à M. Meric, Président du Conseil Départemental, lui demandant la plus grande transparence sur le projet de reconstruction d’un collège de proximité pour le quartier de Reynerie. A ce jour, étant sans réponse de sa part, nous rendons cette affaire publique car nous sommes très inquiets pour la suite. 

En effet, quand le Conseil Départemental a décidé unilatéralement de la fermeture programmée du collège Badiou de Reynerie, il s’était engagé à reconstruire, pour la rentrée 2020 un nouveau collège en remplacement de l’actuel. Il devait être déplacé sur le site de l’ancienne usine Freescale (NXP).

A part des rumeurs et des informations invérifiables, nous n’avons aucune preuve crédible fournie par le Conseil Départemental. Des questions élémentaires comme : où en est l’achat du terrain ? qui est propriétaire ? quand doivent commencer les travaux ? à quelle date est prévue la livraison ? etc… restent sans réponse.

Les seules informations données viennent d’une association d’habitants du quartier de Saint-Simon qui a rencontré le Conseil Départemental fin août. Dans son bulletin, cette association se réjouit «  de la confirmation donnée fin août par le Conseil Départemental de la construction de 2 collèges à St-Simon à l’horizon 2021-2022. Depuis le temps que nous réclamions un collège pour éviter aux enfants d’emprunter un bus pour se rendre à Vauquelin ou ailleurs… » .

Dans ce bulletin (joint au présent courrier) il apparait que ce collège est prévu pour les collégiens de Saint-Simon et ceux des nouvelles constructions prévues par le promoteur Vinci, et non pour les enfants de Reynerie. Combien de temps va durer la rupture de service public entre la fermeture programmée du collège Badiou en juin 2020 et l’ouverture du futur collège de remplacement ? Et y aura-t-il encore un collège de proximité pour les enfants du quartier ou bien seront-ils privés purement et simplement de ce service public élémentaire, puisqu’apparemment le futur collège recevra essentiellement les enfants de St-Simon, quartier en pleine expansion démographique ? Voilà nos inquiétudes.

Notre demande est simple, et nous ne comprenons pas pourquoi le Président du Conseil Départemental n’agit pas en toute transparence en y répondant. »

PS : nous sommes contents pour les collégiens de Saint-Simon qui n’auront plus à prendre le bus tous les jours, mais pourquoi le faire subir aux centaines de collégiens de Reynerie qui eux sont obligés de le prendre maintenant (classes de 6° et 5° pour l’instant) alors qu’ils ont un collège déjà existant à côté de chez eux ?)

Texte de l’association de Saint Simon : cr-septembre-2018

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s