Texte de l’affiche pour le Rassemblement et la manifestation du 2 Mars

LE MEPRIS ÇA SUFFIT !

LE COLLEGE RESTE ICI !

OUI A LA 6° A BADIOU A LA RENTREE 2017 !

NOUS SOMMES LA FRANCE :

► EGALITE !

► NOUS SOMMES DES PARENTS

COMME LES AUTRES !

► NOS ENFANTS NE SONT PAS DES COBAYES !

► UN QUARTIER, UN COLLEGE !

JEUDI 2 MARS :

A 14h00 : RASSEMBLEMENT PLACE ABBAL

A 15H00 : ASSEMBLEE GENERALE A L’ECOLE GALLIA

« L’ASSEMBLEE PARENTS – ENSEIGNANTS – HABITANTS »

Publicités

M. Moudenc, Maire de Toulouse, soutient la proposition de moratoire !

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la réponse du Maire à notre courrier du 5 février.

assemblee-parents-enseignants-habitants-d-u-quartier-de-la-reynerie-17-007-040

Lettre à M. Etienne Butzbach coordinateur du réseau «mixité» au sein du Cnesco.

Texte écrit le 18 Février 2017.

Monsieur,

Dans un entretien que vous accordez au journal Libération publié le 14 février dernier, vous dites à propos du projet de destruction des 2 collèges du Mirail (16 000 habitants) et du déplacement, dès la rentrée 2017 de tous les élèves du niveau 6° du collège Badiou de Reynerie vers d’autres collèges de l’agglo : « Ce n’est pas du simple «busing», non. Le projet toulousain est beaucoup plus large et ambitieux. A mon sens, sur un sujet aussi sensible que la mixité, il y a plusieurs points cruciaux qui doivent être pris en compte pour qu’une politique publique fonctionne. Et c’est, me semble-t-il, le cas à Toulouse. D’abord, les parents. Il faut absolument les associer à la démarche, y compris ceux qui sont les plus éloignés de l’école. Les parents doivent être au cœur de la politique éducative. A Toulouse, une vraie politique de concertation locale a été menée, avec un grand nombre de réunions publiques pour associer les parents. »
Continuer à lire … « Lettre à M. Etienne Butzbach coordinateur du réseau «mixité» au sein du Cnesco. »

PRISE DE CONSCIENCE

Texte écrit le 14 Février 2017.

Lettre ouverte à l’attention de Mme la Rectrice de Toulouse, et des élus du Conseil Départemental

Après mûre réflexion, j’ai ressenti le besoin d’écrire cette lettre pour exprimer ma déception, ma colère, ma peur de l’avenir qu’on réserve à mes enfants.

Un projet visant la mixité des enfants issus de différents milieux a été lancé, projet qui a suscité l’intérêt de tout le monde. Mais après plusieurs réunions, je me suis rendu compte qu’on nous a mis dans un état second, où l’on est conscient de ce qui se passe sans pouvoir réagir.

La mixité est utilisée pour nous anesthésier. Avant de dormir, en général, nous voulons tout savoir sur l’opération qu’on va subir. Malheureusement, ces gens-là ne sont pas honnêtes, ils veulent faire un autre essai chirurgical, maintenant, sur nos enfants, alors qu’ils disent que les essais qu’ils effectuent depuis 35 ans sont ratés ! Continuer à lire … « PRISE DE CONSCIENCE »

Une mise en perdition

Texte écrit le 2 Février 2017.

Une mise en perdition

A toute personne dotée d’un sentiment humain

Les responsables d’un projet touchant les collégiens de Reynerie sont en train de pousser les gens vers un état de perdition où ils ne pourront plus contrôler leur petite vie tranquille jusque là. Le déplacement forcé de nos enfants ne se fera pas selon leur désir ! Ils peuvent détruire le collège, mais pas nos enfants !

Vous nous demandez de faire confiance à des personnes qui ont traité nos enfants de « bombes à retardement », de « cocottes-minute », de « danger pour la République ». Continuer à lire … « Une mise en perdition »

LETTRE OUVERTE à Mme la rectrice de Toulouse

Toulouse, le 30 janvier 2017

Madame La Rectrice,

Cette lettre a pour objet d’attirer votre attention sur les conséquences gravissimes que pourrait entraîner l’application brutale du projet de déplacement forcé des élèves de Reynerie actuellement en CM2 et de destruction des collèges du Mirail, conséquences que vous n’avez peut-être pas totalement mesurées et qui risquent malheureusement d’être à l’opposé des résultats que vous semblez espérer. Les propos de M. Meric, Président du Conseil Départemental, qui présente les enfants du quartier comme des « bombes à retardement » qu’il faudrait désamorcer, (propos dont à aucun moment l’Education Nationale ne s’est désolidarisée) semblent au contraire avoir allumé une mèche que nous avons beaucoup de mal à éteindre.

Continuer à lire … « LETTRE OUVERTE à Mme la rectrice de Toulouse »

Un lycée pour le Mirail !

Texte écrit le 13 Février 2017.

Depuis quelques mois j’entends les déclarations les plus fracassantes.

  • Pour certains, la seule bonne façon de permettre à des jeunes de “s’intégrer” serait de les éloigner de leur quartier, de les envoyer au collège à l’autre bout de la ville.

Continuer à lire … « Un lycée pour le Mirail ! »