PRISE DE CONSCIENCE

Texte écrit le 14 Février 2017.

Lettre ouverte à l’attention de Mme la Rectrice de Toulouse, et des élus du Conseil Départemental

Après mûre réflexion, j’ai ressenti le besoin d’écrire cette lettre pour exprimer ma déception, ma colère, ma peur de l’avenir qu’on réserve à mes enfants.

Un projet visant la mixité des enfants issus de différents milieux a été lancé, projet qui a suscité l’intérêt de tout le monde. Mais après plusieurs réunions, je me suis rendu compte qu’on nous a mis dans un état second, où l’on est conscient de ce qui se passe sans pouvoir réagir.

La mixité est utilisée pour nous anesthésier. Avant de dormir, en général, nous voulons tout savoir sur l’opération qu’on va subir. Malheureusement, ces gens-là ne sont pas honnêtes, ils veulent faire un autre essai chirurgical, maintenant, sur nos enfants, alors qu’ils disent que les essais qu’ils effectuent depuis 35 ans sont ratés ! Continuer à lire … « PRISE DE CONSCIENCE »

Publicités

Une mise en perdition

Texte écrit le 2 Février 2017.

Une mise en perdition

A toute personne dotée d’un sentiment humain

Les responsables d’un projet touchant les collégiens de Reynerie sont en train de pousser les gens vers un état de perdition où ils ne pourront plus contrôler leur petite vie tranquille jusque là. Le déplacement forcé de nos enfants ne se fera pas selon leur désir ! Ils peuvent détruire le collège, mais pas nos enfants !

Vous nous demandez de faire confiance à des personnes qui ont traité nos enfants de « bombes à retardement », de « cocottes-minute », de « danger pour la République ». Continuer à lire … « Une mise en perdition »

LETTRE OUVERTE à Mme la rectrice de Toulouse

Toulouse, le 30 janvier 2017

Madame La Rectrice,

Cette lettre a pour objet d’attirer votre attention sur les conséquences gravissimes que pourrait entraîner l’application brutale du projet de déplacement forcé des élèves de Reynerie actuellement en CM2 et de destruction des collèges du Mirail, conséquences que vous n’avez peut-être pas totalement mesurées et qui risquent malheureusement d’être à l’opposé des résultats que vous semblez espérer. Les propos de M. Meric, Président du Conseil Départemental, qui présente les enfants du quartier comme des « bombes à retardement » qu’il faudrait désamorcer, (propos dont à aucun moment l’Education Nationale ne s’est désolidarisée) semblent au contraire avoir allumé une mèche que nous avons beaucoup de mal à éteindre.

Continuer à lire … « LETTRE OUVERTE à Mme la rectrice de Toulouse »

Un lycée pour le Mirail !

Texte écrit le 13 Février 2017.

Depuis quelques mois j’entends les déclarations les plus fracassantes.

  • Pour certains, la seule bonne façon de permettre à des jeunes de “s’intégrer” serait de les éloigner de leur quartier, de les envoyer au collège à l’autre bout de la ville.

Continuer à lire … « Un lycée pour le Mirail ! »

COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLEE PARENTS – ENSEIGNANTS – HABITANTS :

Texte écrit le 23 Janvier 2017.

AU NOM DE QUOI LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DÉCIDE-T-IL  SANS NOUS ET CONTRE NOUS ?

Pourquoi ne tient-il pas compte de TOUS les avis, de TOUTES les affirmations,  de TOUTES les décisions ? Continuer à lire … « COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLEE PARENTS – ENSEIGNANTS – HABITANTS : »

PARENTS, ENSEIGNANTS, HABITANTS VENEZ MANIFESTER MARDI 31 JANVIER.

Texte écrit le 15 Janvier 2017.

ON VEUT DECIDER NOUS-MEMES POUR NOS ENFANTS !

ON VEUT POUVOIR LES INSCRIRE EN 6° A BADIOU A LA RENTREE 2017 !

UN QUARTIER, UN COLLEGE !

A la rentrée prochaine, le Conseil Général et le rectorat veulent envoyer les enfants du quartier maintenant en CM2 dans des collèges de l’agglo pour vider le collège et le détruire dans 4 ans.

1) CE PROJET, c’est une agression terrible, un vrai mépris des enfants, des parents, des enseignants, des personnels du collège, des habitants. Dès qu’on en a entendu parler, parents, enseignants, habitants, on a réagi, on est allés discuter, expliquer. On a participé à plusieurs réunions avec le Conseil Départemental, le Rectorat, la FCPE. Ils font semblant d’écouter les gens, mais ils avaient déjà décidé avant de commencer à discuter. Quand on dit qu’on n’est pas d’accord, ils nous répondent que ça ne compte pas, que « c’est pour notre bien ». Comme le dit une maman, qu’est-ce que ces gens-là connaissent de notre vie ? Comment ils peuvent décider ce qui est bien pour nous ? C’est mieux pour les enfants 35 minutes de trajet au lieu de 5 ? C’est mieux toute la journée au collège sans pouvoir rentrer, la cantine obligatoire ? Et pour nous qui avons dèjà des vies dures, c’est mieux de ne pas pouvoir aller au collège en cas de problèmes, de ne plus avoir la proximité avec les profs et le personnel ? Ce projet est d’une grande violence, un facteur de colère et d’angoisse, en particulier pour les enfants. Continuer à lire … « PARENTS, ENSEIGNANTS, HABITANTS VENEZ MANIFESTER MARDI 31 JANVIER. »

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DOIT TENIR COMPTE DE L’AVIS DES GENS ! LE COLLEGE BADIOU DOIT ACCUEILLIR LES CLASSES DE 6° EN 2017 !

Texte écrit le 4 Janvier 2017.

Le 20 décembre nous étions une vingtaine de parents, enseignants et habitants du quartier à rencontrer le Conseil Départemental dans les locaux de To7 à la Reynerie.

  • Le but pour nous était de bien montrer au Conseil Départemental que nous voulons que tous les enfants puissent s’inscrire en 6° au collège Raymond Badiou à la rentrée 2017.

  • Nous avons aussi tenu à dire que pour nous la mixité sociale est importante, et qu’elle ne se fera pas en fermant les collèges de Reynerie et Bellefontaine, et en dispersant de force les enfants.

  • Nous en avons aussi profité pour remettre la pétition, signée par 430 personnes, pétition qui dit « Nous refusons la fermeture du collège Badiou ». Nous leur avons donc rappelé qu’ils devaient tenir compte du point de vue des gens.

Continuer à lire … « LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DOIT TENIR COMPTE DE L’AVIS DES GENS ! LE COLLEGE BADIOU DOIT ACCUEILLIR LES CLASSES DE 6° EN 2017 ! »